Val Yerres Crosne Association Football


< | >

Décès de Lucien Renvoisé

Publié le 09 avril 2020 par

Décès de Lucien Renvoisé

Hommage à Lulu
Fils de Léon Renvoisé, un des trois fondateurs de l’ASY, l’ancêtre du VYCAF, Lucien Renvoisé vient de nous quitter dans sa 93ème année, happé par le Coronavirus. 

Surnommé Lulu, il aura illuminé de sa classe le football local de la période de l’après-guerre jusqu’au début des années 60.

Après ses débuts Yerrois, il avait avec succès  exporté son talent quelques années dans des clubs opérant à l’époque au meilleur niveau régional  comme Combs la Ville et Montgeron,  avant de revenir à Yerres comme entraîneur- joueur de 1956 à 1962.
Le jeune Claude Gios, aujourd’hui notre Président d’honneur, lui doit sa première titularisation en équipe fanion.
Même si les comparaisons sont compliquées, on peut considérer que toutes périodes confondues, il fut un des meilleurs joueurs, sinon le meilleur, que le club ait connu.
Pour vous donner une idée de son niveau, l’Olympique de Marseille  et, dans une moindre mesure Fontainebleau, lui proposèrent de signer professionnel. Mais il n’osa  jamais franchir le rubicon, privilégiant le cocon familial.
Dans ces années- là, la communication et la circulation de l’information n’étaient pas ce qu’elles sont devenues  aujourd’hui, pourtant il suffisait de fréquenter les terrains de la région pour comprendre que Lulu était reconnu comme un « Cador »

 

A cette époque, l’ASY avait établi son siège dans le café qu’exploitaient mes parents dans le centre-ville face à l’église, l’Hôtel du Nord, dans lequel il célébra d’ailleurs son mariage !

Vous comprendrez donc que je personnalise mon message pour vous dire que je perds mon idole de jeunesse, l’homme qui me donna goût au football (qui me fit assister à mon premier match télévisé France/Brésil de la coupe du Monde 1958 et m’accompagna pour mon premier match au Parc des Princes), à qui je dois sûrement une grande partie du passionné et dirigeant bénévole que je suis, et aussi, un membre de ma famille puisqu’il était devenu  mon oncle par alliance en 1974.
 

À la fin de sa carrière de joueur, il déménagea sur Paris et prit du recul avec le foot avant de revenir sur Yerres pour sa retraite aux Jardins de Concy. On le voyait alors encore dans les tribunes, ou autour du terrain au stade Pierre Mollet.
 

Hospitalisé récemment, il avait subi une intervention avec succès suite à une fracture du col du fémur et se trouvait dans une clinique de convalescence à Brunoy. Nous espérions que sa santé lui permettrait de tenir jusqu’à la commémoration des 100 ans du club en 2022 pour lui rendre l’hommage qu’il méritait. Ça ne sera malheureusement pas le cas, car après avoir appris son infection 8 jours plus tôt, nous fûmes informés de son décès mardi matin.
 C’est le témoin de toute une époque qui disparaît, celui qui, par ses récits dont j’étais friand quand je le rencontrais, nous reliait aux fondations du club.

Très affectés, et extrêmement peinés de ne pouvoir lui rendre un dernier hommage (en raison des règles d’obsèques liées au confinement),Sabine, sa nièce ,et moi-même, accompagnés de tout le VYCAF nous associons au chagrin de son épouse Jacqueline, de sa fille Evelyne, de ses deux petites-filles et de son arrière-petite-fille.

C’est avec beaucoup d’émotion que je te dis Adieu Lulu.

Patrick Mollet 

Président du VYCAF


 

 

Photos associées

lulu

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.