Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
Historique

Historique


groupesToute l'association

Le Val Yerres Crosne Association Football est né en 2009 de la fusion des clubs des deux villes:

L'Amicale Sportive de Yerres et le Football Club de Crosne.

L'historique de l'AS Yerres 

 

De la création à l'avant-guerre

L’ASY fut créée en 1922 par un groupe de copains, messieurs Briand, Renvoise et Rousselle qui nous ont quittés aujourd’hui. La ville comptait à peine 3000 habitants et le club ne disputait que des rencontres amicales.
Toutes ces rencontres se déroulaient sur des terrains situés impasse de la grande prairie.
Les joueurs portaient des tenues rayées rouges et blanches.
En 1931, le club est reconnu par la FFF sous le N° 640. Les compétitions se déroulent sur un terrain de jeux dans la plaine de Concy, traversé par un chemin fréquenté par des animaux.
Une souscription sera organisée pour clôturer ce terrain.
En 1932
, l’association fait participer trois équipes dans des rencontres plus officielles, celles-ci sont négociées à la bourse aux matchs rue des Bons Enfants à Paris.
Le club sera engagé dans un véritable championnat juste avant guerre.
Les couleurs sont devenues rouge uni en 1936, et déjà à cette époque, les tournois de sixte organisés par le club sont fortement prisés.
Les équipes voisines de Combs la Ville et de Montgeron, plus huppées à cette période, tentent d’attirer les meilleurs Yerrois.
A partir de 1939, et pendant toute la période de guerre, les joueurs présents tentent de faire fonctionner l’association. Pour pouvoir jouer, certains s’exileront à Villecresnes ou à Crosne.

De 1947 à 1976
 
Entre 1947 et 1972, le siège social élira domicile dans différents cafés de la ville.
De 1947 à 1956, ainsi que de 1962 à 1966, les instances se retrouvaient à "L’Hôtel du Nord" aujourd’hui "Don César".
De 1957 à 1961, le Val Fleury sera l'hôte.
Puis de 1967 à 1975, le café « les vieilles poutres » deviendra le lieu de rencontre des footballeurs de la ville.
En 1948, le club opère toujours rue du stade, où on signale encore la présence de chèvres et de chevaux.
L’ASY évolue tout d’abord en promotion de 1ère division B, pour connaître sa première montée vers la promotion de 1ère division A en 1951, avant d’atteindre la 1ère division en 1958.
Il faut attendre 1952 pour que le terrain soit enfin clôturé, à la force du poignet des membres fondateurs encore présents à cette période.
Ces mêmes bâtisseurs érigeront une buvette qui deviendra rapidement une des principales sources de revenus de l’association, l’alcool n’étant pas encore interdit sur les stades.
Le Club adopte pour son mailot le style Bordelais, le scapulaire blanc sur fond rouge avant d’être remplacé en 1966
par une tenue identique à celle portée par le grand « Stade de Reims » de l’époque.
L’équipe de France de 1954 fait honneur à la ville de Yerres et à l’ASY en venant s’entraîner sur le stade de la rue du stade.
Les premières installations nocturnes voient le jour en 1955, elles seront renforcées en 1962 et inaugurées par l’illustre équipe du Racing Club de France.
En 1956, trois équipes de jeunes sont créées,(Minimes, Cadets et Juniors) accompagnant les trois seniors.
Des résultats probants sont obtenus en Coupe de France et de Paris contre de vieilles connaissances, Juvisy, l’Amicale Arménienne.
Après une période morose au début des années 60, le club va connaître un nouvel élan avec l’apport de jeunes étudiants de l’ENSEP qui encadreront une brillante génération de jeunes Yerrois.
Dès la saison 65/66, deux séances hebdomadaires sont programmées pour la catégorie senior. Les joueurs se retrouvent dans les vieux vestiaires de la rue du stade, où bien souvent il faut, avant ces entraînements, procéder à l’allumage du vieux poêle pour chauffer les lieux.
1967 est l’année de la remontée en 1ère division au dépend de Villeneuve Saint Georges, le match décisif s’est déroulé devant plus de 500 spectateurs sur le terrain des cheminots.
Puis, c’est la montée en PH en 1969 au détriment de Vaires-sur-Marne et de Gagny. La moyenne de spectateurs payants est de 250 à 300 personnes.
L’ASY est représentée par 7 équipes en 1970 pour 150 licenciés en début de saison, avant d’atteindre les 200 à la fin de celle-ci.
On se souviendra particulièrement des différentes rencontres contre l’Equipe de France militaire. Des grands noms tels que Beretta, Henri Michel ou Omar Sahnoun vont ainsi fréquenter le stade de la rue du stade.
De 1972 à 1997, l’effectif va rapidement progresser pour doubler et atteindre 526 licenciés (saison 78/79).
En 1972, de nouvelles catégories voient le jour. Sont créés l’école de football, les poussins, le groupe Maratra (Pupilles-Minimes-Cadets), les CDM, et les Vétérans.
Des éducateurs sont alors placés dans chaque catégorie.
L’ASY devient et restera un des dix premiers clubs en nombre de licenciés sur le département.
Plus récemment, le club a été cité par le district comme étant le deuxième club formateur de l’Essonne.
Dans les années 70, l’ASY sera surnommé le Poulidor de l’Essonne, en venant mourir à plusieurs reprises aux portes de la montée en DHR, mais en multipliant les exploits en Coupe de France.
En 1973, c’est le fameux parcours en Coupe de France qui prendra fin aux prolongations des 32 èmes de finale, contre Baume les Dames, sur le terrain de Fontainebleau devant plus de 3000 spectateurs.
Au cours de cette épopée, à Concy, Saint Amand Raismes baissera pavillon devant 800 supporters, puis, avec une affluence de plus de 2000 spectateurs, les Guyanais, à Vincennes, auront le droit au même châtiment.
En 1974, la montée en DHR est fêtée chez le président, avant d’apprendre, quelques jours après, son annulation administrative au profit de Sainte Geneviève.
C’est aussi un déplacement au 7 ème tour de la coupe de France à Gueugnon qui jouait alors la montée en division 1.
En 1975, l’inauguration du stade Pierre Mollet sera marquée par un défilé de tous les jeunes et de leurs éducateurs, suivi d’un match amical contre le Paris FC. Le coup d’envoi est donné par le boxeur J.B Piedvache.
La saison 75-76 marquera les premiers échanges avec la ville allemande de Mendig, jumelée avec Yerres dans un cadre culturel et sportif.

De 1976 à 2009
 
En 1979, au 6ème tour de la coupe de France, Châteauroux, club de division 2, sortira le club de cette compétition. Les participants se souviennent du déplacement en car Pullman de la ville et du mémorable repas pris sur le trajet retour.
Cette même année, un nouvel exploit est réalisé par l’équipe fanion en sortant l’équipe de la Police, évoluant en DH, en 8ème de finale de la Coupe de Paris.
Dans les années 80, l’ASY va atteindre son eldorado sportif tant attendu.
En 1980, c’est la montée en DHR, obtenue après une longue lutte contre l’Amicale de Maisons-Alfort et une finale de Coupe de l’Essonne contre Longjumeau, en course pour la montée en D 3.
C’est également pour l’équipe CDM, l’accession en PH pendant 5 ans.
En 1981, c'est la victoire de nos cadets en Coupe de l’Essonne contre Viry Châtillon. Les seniors échoueront au 6ème tour de la coupe de France face à Chaumont, pensionnaire de D2, dans des conditions atmosphériques difficiles pour tous les acteurs.
En 1982, les cadets de Viry-Chatillon, devenus juniors, élimineront leurs homologues en quart de finale de la Coupe de Paris et en demi finale de la Coupe de l’Essonne.
L’équipe vétéran est victorieuse de la Coupe de l’Essonne contre Corbeil.
En 1983, les poussins remportent les finales départementales de la coupe nationale.
En 1985, Melun, en D2, stoppe notre parcours en Coupe de France sur son terrain.
En 1986, le premier tournoi international voit le jour, 500 joueurs participent à cet événement. Ce tournoi n’a cessé d’évoluer tant en effectif qu'en qualité d’organisation. Création également des premiers tournois Débutants/Poussins.
En 1988, après une chute passagère, l'équipe senior remonte en PH avec pour seule défaite de la saison la première rencontre contre Courcouronnes.
En 1991, après un bon parcours en Coupe de France et une élimination contre Massy au 6ème tour (ces derniers iront jusqu'en 16ème de finale contre Nice, pensionnaire de 1ère Division), les seniors ratent de peu l'accession en DHR.
En 1992, comme l'année passée, la Coupe de France s'arrète au 6ème tour, cette fois c'est face à Chantilly (D4) dans les prolongations et devant 600 spectateurs payants au stade Pierre Mollet.
Les CDM remportent la Coupe de l'Essonne face à Sainte Geneviève.
En 1996 et 1997, les seniors manquent la remontée en PH d'un cheveu, notamment en perdant le dernier match de la saison 1997 à la dernière minute contre Ballainvilliers.
En Juin 1997, l'ASY fête ses 75 ans, réunissant lors d'une soirée de gala toutes les générations de joueurs, éducateurs et supporters du club.
Lors de la saison 1998/1999, c'est la consécration sur le dernier match! Après avoir perdu plus de 10 points d'avance, les seniors parviennent à monter en DHR lors de l'ultime rencontre en obtenant le match nul 1-1 à Draveil, son dauphin (double montée grâce à la restructuration des divisions).
Cette belle saison a été marquée également par un beau parcours en Coupe de France, qui aura vu l'ASY atteindre le 6ème tour, chuttant face à Viry (CFA).
En 2000, plus inattendue, c'est la deuxième montée consécutive obtenue! Terminant à la 1ère place, le promu yerrois obtient un billet pour la DSR, plus haut niveau jamais atteint par le club jusqu'alors.
En 2001, les seniors se maintiennent en DSR, tandis que les 15 ans se hissent en PH.
En 2002, à cause d'un début de championnat catastrophique, les seniors redescendent en DHR malgré deux victoires sur le leader Bretignolais. Par contre, la réserve séniors évoluera au niveau supérieur, en PH, grâce à sa place de meilleur 2ème en Excellence.
En juin 2002, les 80 ans du club sont fêtés au CEC, avec, comme en 1997, les anciens et les actuels licenciés.
En 2003, les seniors reprennent l'ascenseur pour la DSR, une nouvelle fois au dépend de Draveil, et 1/2 finale de la Coupe de l'Essonne perdue face à Sainte Geneviève (montant au niveau national la même année et futur vainqueur de la Coupe). 1ère place et montée obtenues par les 18 ans et les CDM qui évolueront dorénavant en PH.
Dans la catégorie nouvellement créée, "Anciens + 45 ans", l'ASY atteint la finale de la Coupe de l'Essonne, défaite 2-1 contre Viry.
En 2004, les seniors se maintiennent en DSR pendant que les 18 ans poursuivent leur ascension en atteignant la DHR. Les anciens grimpent également en DHR, 2ème plus haut niveau de la catégorie.
Vient 2004/2005, saison faste pour l'AS Yerres !!!
En championnat, on dénombre 4 montées : les Séniors 2 (d'Excellence à PH), les 18 ans 1 (de DHR à DSR), les 18 ans 2 (de 2ème Div. à 1ère Div.) et les CDM (de PH à DHR). Il faut y ajouter le titre de champion pour les "Anciens + 45 ans" (Il n'y a qu'une division dans cette catégorie).
En coupe, et c'est une première depuis la création du club, les seniors ont soulevé la Coupe de l'Essonne suite à leur victoire 1-0 sur Draveil (encore!!).
Les anciens s'inscrivent également dans l'histoire du club, en remportant sa 1ère Coupe de Paris (4-3 face à Porcheville, l'ASY étant menée 2-3 à 5 minutes de la fin).
A noter la finale perdue des "Anciens + 45 ans", encore face à Viry, en Coupe de l'Essonne. Cette fois, ce sont les tirs au but qui les ont départagés.
En 2008, nouvelle grande année puisque l'équipe première accède pour la première fois au plus haut niveau régional, la DH, à l'issue d'une deuxième partie de saison fantastique qui a vu l'équipe gagner quasiment tous ses matches retour, et en prime une nouvelle victoire en Coupe de l'Essonne face à Viry.
L'année suivante a vu l'équipe se maintenir en DH, et le club se préparer au mariage avec le voisin Crosnois. 

 L'historique du FC Crosne

 

LES NEWS

22 Avril - LISSES - U 9

il y a 4 jours
groupesToute l'association
Publié par Jean-Marc ROBINET le 2017-04-22T07:15:30+0200

Accès au Blog de comptes-rendus des matchs du VYCAF

PHOTOS

Vigneux U 6-7 - 22-4Vigneux U 6-7 - 22-4Vigneux U 6-7 - 22-4Vigneux U 6-7 - 22-4Vigneux U 6-7 - 22-4

METEO à YERRES et CROSNE